Votre hôte s'absente pendant une semaine environ, je m'en vais parcourir l'Europe. Je vous raconterai mes aventures si vous êtes sages.

Pour vous faire patientier, un petit extrait d'un texte sur les Isérois (j'ai passé quelques temps à Grenoble) qui était extrais de la désencyclopédie mais qui a été retiré depuis :

Une fois par an au moins, l'ingenieur grenoblois (quand il est jeune trentenaire et encore sans enfant) s'en va au bout du monde. Pendant quelques semaines il renie son quotidien et part se ressourcer dans des contrées exotiques à bon marché, participant en crâmant du kérozene au réchauffement climatique, oubliant sa philosophie écolo. Faisant fi de son salaire honorable, il préfère vivre pauvrement au milieu d'un désert ou dans des villages autochtones. Faisant aussi fi de son &ducation et de sa culture, il se fait un devoir de vivre à la locale en adoptant autant qu'il peut les us et coutumes de ses hôtes. Lorsqu'il rentre à Grenoble, le jeune ingenieur raconte avec nostalgie des aventures de bout du monde, semblables à celles que racontent ses congénères, juste rentrés eux aussi du bout du monde. Il ramène des photos du bout du monde sur lesquelles on ne voit jamais personne, où il n'y a que des grandes étendues désertiques et dont il fait des présentations à ses amis dans son salon.

Le texte en intégralité est encore disponible ici.